Le devenir des territoires représente un véritable enjeu tant sur le plan social, que culturel ou économique. En cette période de vœux, qu’il nous soit permis de formuler le souhait que les institutions en charge des territoires trouvent les ressources leur permettant de répondre aux aspirations légitimes des populations qui y vivent.
Il nous semble essentiel que les collectivités et leurs EPCI puissent passer à l’offensive, et ne plus aborder les politiques publiques uniquement sous l’aspect de la «nécessaire baisse des dépenses». Certes, celles-ci sont sans doute incontournables, et même légitimes à bien des égards. Mais elles ne doivent pas se traduire pour autant par une approche uniquement « défensive » : dépenser moins.
Sans tomber dans la vulgate du « dépenser mieux », on peut néanmoins affirmer qu’il est possible de «dépenser autrement».
Et pour cela, la loi permet de mobiliser certains outils propices à ce «dépenser autrement». Il en est ainsi par exemple des communes nouvelles, qui ouvrent de réelles opportunités nouvelles aux territoires ruraux. Pour peu que les élus veuillent s’en saisir et comprendre que l’intérêt des populations et des territoires passe par une évolution des modes de gouvernance au quotidien. La commune nouvelle répond à ces impératifs.
C’est ce qu’a compris une majorité de maires du Maine et Loire. Ce département compte aujourd’hui nombre de réalisations ou de projets engagés, ainsi que l’illustre la carte ci-dessous.

Rappelons que la commune nouvelle de Baugé en Anjou a fait figure de précurseur, puisque cette commune nouvelle a été créée dès 2014 http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250267726876 . Manifestement, cette initiative a été convaincante, puisque les élus ont décidé d’élargir le périmètre de la commune nouvelle initiale (5 communes et 6.400 habitants) pour le porter à 15 communes et un peu plus de 12.000 habitants) au 1er janvier 2016. https://communenouvellebaugeois.wordpress.com/

Plus largement, c’est aujourd’hui plus d’un million de personnes qui vit au quotidien dans une commune nouvelle et on compte plus de 400 projets en cours d’étude de faisabilité. Rappelons que tous les dossiers faisant l’objet d’une délibération avant le 30 mars 2016 pourront bénéficier des avantages financiers liés à la création d’une commune nouvelle http://www.courrierdesmaires.fr/56014/communes-nouvelles-les-deputes-prolongent-le-bonus-financier-jusquau-30-juin-2016/

Puissent de nombreux élus d’autres départements s’inspirer de ces réalisations pour impulser de nouvelles dynamiques territoriales au service de leurs populations et de leurs territoires.