Quelle offre de service public pour vos territoires ?

La réforme des collectivités territoriales d’une part et la baisse progressive des dotations de l’Etat d’autre part, soulèvent actuellement de nombreuses interrogations au sein des communes et communautés de communes.

Parmi les questions que se posent les collectivités territoriales, nous pouvons mentionner :

  • Quelles doivent être les priorités du territoire sur cette fin de mandature ou sur la prochaine mandature ? Les investissements envisagés précédemment doivent-ils être remis en question ?
  • Les services offerts à la population doivent-ils être maintenus, adapter ou supprimer ?
  • Devons-nous réorganiser nos services pour répondre de manière satisfaisante aux besoins de la population ?

Efficacité et efficience de l’action publique :

Plus largement l’ensemble de ces interrogations demande à chacune des collectivités territoriales de mettre au cœur de l’action publique les 4 principes suivants :

  • L’efficience des politiques et des projets mis en œuvre sur le territoire : le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats est-il favorable ? Serait-il possible d’atteindre les mêmes résultats avec moins de moyens financiers et/ou humains ?
  • L’efficacité de l’action publique locale et la capacité dont dispose le territoire à atteindre les objectifs qu’il s’était fixé préalablement. Les services proposés à la population répondent-ils pleinement à ses attentes ? Les projets d’investissement envisagés permettront-ils réellement de répondre aux problématiques de mon territoire ?
  • L’adéquation entre les moyens humains et financiers dont dispose la collectivité et les politiques et les actions développées,
  • Et la cohérence des politiques publiques entre elles et leurs capacités à répondre de manière cohérente à l’ensemble des défis que le territoire doit relever. En effet comme nous l’avons souligné dans un précédent article, il est aujourd’hui nécessaire de développer une approche transversale des politiques publiques. 

Se doter d’une culture de l’évaluation des politiques publiques pour apporter une plus grande souplesse à l’action publique

L’appropriation de ces principes passe à notre sens également par le développement d’une culture de l’évaluation des politiques publiques. Le développement d’outils de pilotage de l’action publique (tableaux de bord, indicateurs de suivi et de résultats…) et la conduite d’une démarche d’évaluation permanente sont d’autant plus nécessaires qu’ils permettent également d’apporter une plus grande souplesse et d’anticiper les évolutions de demain. Comme nous pouvons le souligner régulièrement à travers nos précédents articles, le contexte de réforme territoriale et de baisse des dotations de l’Etat que les collectivités territoriales traversent appelle en effet nécessairement une plus grande souplesse dans l’action publique et le fonctionnement même des organisations.

Pour aller plus loin, nous vous conseillons de lire ou relire des articles que nous avons pu publier récemment sur le sujet :