L’Open Data est un mouvement aujourd’hui en plein essor en France aussi bien au niveau des collectivités que de l’Etat. Ce mouvement s’inscrit dans celui plus large de l’open-gouvernement et de l’open-démocratie. L’open data, ou ouverture des données, vise à rendre les données publiques accessibles à tous les citoyens, qui peuvent ensuite les réutiliser et les redistribuer librement et sans restriction (source : Open Data Rennes – Le Blog du collectif open data à Rennes). Ainsi la préoccupation initiale centrée sur la transparence et l’accès aux droits s’étend à un objectif d’innovation économique et sociale (source : Guide pratique de l’ouverture des données publiques territoriales – Fondation Internet Nouvelle Génération).

Mais quels sont les apports de l’Open Data dans la relation aux citoyens ? Peut-on mettre en place une relation de type réseau social par l’ouverture de ses données publiques ? Pourquoi diffuser mes données si la loi ne m’y oblige pas ?

Les principaux apports de l’ouverture de ses données pour un territoire sont : la transparence de l’action publique, la création de nouveaux services, de nouveaux usages, l’amélioration du dialogue, de la concertation et la participation au dynamisme économique.

Cependant, l’ouverture des données pose la question de la gouvernance de celles-ci par les collectivités. En effet, au même titre qu’il existe des réseaux sociaux de textes, de photos, de présentations, de musiques, il est aujourd’hui possible de mettre en place un réseau social de données. Quelles données sont utilisées (en direct ou via une application) ? Quelles sont les demandes de données nouvelles ? Quelles associations de données sont réalisées (Economie et environnement ; Santé et niveaux de richesse ; …). Autant d’éléments pour appréhender la manière dont les citoyens perçoivent la mise en œuvre d’une politique publique sur un territoire. La donnée est un élément visible d’une politique publique à l’œuvre et la nécessaire animation de la communauté fait apparaître un nouveau métier : « DataCommunityManager ».

En conclusion, la donnée représente un secteur d’innovation formidable pour les collectivités territoriales. Le mouvement Open Data traduit cette dynamique amenée à croître de manière exponentielle avec les technologies de l’information, notamment le NFC (ou Sans Contact).

Ouvrez vos données pour piloter vos politiques publiques avec les citoyens.