La Communauté de Communes de la Bretagne Romantique a résolument décidé de se saisir de l’opportunité que constitue la préparation de son schéma de mutualisation pour approfondir le sentiment d’appartenance communautaire et repenser les relations entre communes et EPCI, à l’aune des perspectives ouvertes par la réforme territoriale.
A cet effet, avec l’appui méthodologique de Décision Publique, une soirée d’information et de débats réunissant les Maires du territoire a été organisée ce jeudi 21 Mai 2015, avec deux interventions très attendues :

  • Romain PASQUIER, enseignant chercheur à l’IEP de Rennes et spécialiste des politiques publiques locales
  • Loïc CAURET , Président de Lamballe Communauté et Président délégué de l’ADCF.

L’un et l’autre ont souligné l’importance des transformations en cours suscitées à la fois par la réforme territoriale et les contraintes en matière de finances locales.
Transformations qui imposent aux collectivités, communes et EPCI, de se mettre en mouvement, singulièrement pendant le mandat ouvert en 2014, qualifié par L CAURET de « mandat différent des autres mandats » ; au cours de ce mandat charnière il conviendra d’accorder une importance majeure à la mise en place d’une nouvelle organisation du territoire ; ce à quoi concoure nécessairement le schéma de mutualisation.
Au-delà, les enseignements qu’il est possible de retirer de ces débats sont notamment les suivants :

  • importance essentielle de prendre le temps du débat pour que la préparation du schéma de mutualisation et la constitution éventuelle de services communs soient effectivement comprises et partagées par les Élus du territoire,
  • nécessité absolue d’associer concrètement les personnels territoriaux à la démarche, notamment en confiant la responsabilité de groupes de travail à des secrétaires de mairies afin que tout ne procède pas de l’EPCI,
  • ne pas hésiter à repenser la gouvernance territoriale afin de maintenir, voire de renforcer, la nécessaire proximité de services pour les habitants.
    Autant d’éléments constitutifs d’un authentique projet communautaire.